(514) 364-1233
 
 
chien
La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une des maladies les plus courantes transmises par les morsures de tiques.

C’est une zoonose, ce qui veut dire que les humains peuvent l’attraper, mais aussi par une morsure de tique et non pas directement par leur chien. La tique en cause est la tique du chevreuil, Ixodes scapularis, ou d’autres tiques de la famille Ixodes.
La maladie est causée par une bactérie (un spirochète) Borrellia burdorferi.
Cette maladie affecte principalement les chiens.

Cette maladie a été vue chez des chats, mais beaucoup plus rarement.

La période d’incubation de la maladie, c’est à dire le temps qui s’écoule entre la morsure de la tique et les premiers signes cliniques, est de 2 à 5 mois.

Toute la région du nord-est des Etats-Unis (Nouvelle-Angleterre) est très a risque. Nous voyons des cas au Québec depuis quelques années. Nous pensons que les tiques responsables de la transmission de cette maladie sont venues jusqu’à nous sur des oiseaux migrateurs.

Les signes cliniques les plus fréquents chez le chien sont des crises d’arthrite récurrentes avec des boiteries, quelques fois accompagnées d’anorexie et de dépression. À la longue, les chiens peuvent développer des maladies neurologiques, cardiaques et rénales. Les boiteries ne durent que 3 à 4 jours. Lorsque la crise est aiguë, les articulations sont enflées, chaudes et douloureuses à la palpation.

Le diagnostic se fait par une prise de sang (sérologie). Le test le plus disponible en clinique est une test Elisa, qui ne peut pas faire la différence entre un chien exposé à la maladie de Lyme et un chien vacciné contre la maladie de Lyme. Par contre, le test Western Blot, fera la différence. De tous les chiens positifs à la sérologie, seulement 5% auront vraiment la maladie.

Le traitement consiste en plusieurs choses. D’abord, il est important de garder le chien au repos dans les périodes de douleur, et de le garder au chaud et au sec. Des antibiotiques sont prescrits pour une période de 4 semaines. Ces antibiotiques améliorent grandement les signes cliniques en 2 à 3 jours, mais ne peuvent débarasser complètement le chien de cette bactérie. Le chien restera porteur et peut faire des épisodes d’arthrite à des intervalles de quelques semaines à quelques mois.

La prévention se fait de deux façons. Un vaccin existe et protège les chiens de l’infection et de la maladie. On pense même que les chiens positifs à la sérologie, donc déjà exposés, bénéficient du vaccin pour réduire les signes cliniques. L’autre mode de prévention est d’empêcher l’engorgement des tiques lors de la morsure, en utilisant de bons produits insecticides préventifs, disponibles dans les cliniques vétérinaires. Lorsque votre chien vit dans un environnement à risque, un bon brossage quotidien peut le débarasser de ses tiques tous les jours, ce qui empêchera aussi la transmission. Mais le mieux sera d’éviter les endroits préférés des tiques, c’est à dire les endroits humides, les bois, et les herbes hautes près d’un cours d’eau. Pour les humains, il sera important de porter des pantalons et des vêtements long lors de promenades dans ce genre d’endroit, pour éviter que ce soit vous qui vous fassiez attraper par une tique!

[<< Dossier le chien ]
[<< Autres fiches techniques]

  chien
     
© clinique vétérinaire Lasalle